THEATRE

Les monologues de Feydeau

29 Place des Arcades Valbonne

vendredi 10 juillet 2020 de 21:00 à 22:30

Qui ne connaît pas Georges Feydeau, « roi du vaudeville », dramaturge français du XXe siècle ? Ce que l’on sait moins c’est qu’il est l’auteur de nombreux monologues tout aussi délectables et brillants que ses plus grandes pièces (Un fil à la patteLe dindonOn purge bébéMais n'te ne promène donc pas toute nue, etc...)
Il s’amusa même à intituler l’un d’eux Un monsieur qui n’aime pas les monologues comme un pied de nez à cet exercice de style qu’il renouvela pourtant plus d’une vingtaine de fois.
Dans ce florilège, on y croise sur scène successivement une pléthore de personnages hauts en couleurs.
L’un d’entre eux nous confie que pour être riche il faut être économe et que pour être heureux, il faut se priver de tout.
Un autre, quant à lui, se lance dans une tirade pour tenter de nous convaincre qu’il n’aime pas... les monologues.
Sous une forme poétique, un homme raconte ses mésaventures vestimentaires, un chien l’a pris pour un réverbère.
On n’y croise également un juré puis un condamné qui quant à lui nous dévoile ses « peines » et nous explique qu’il est condamné à mort pour toujours.
Véritable précurseur, Georges Feydeau avait-il conscience que ses monologues sont les prémices du one man show et du stand-up ? Son art du bon mot et de la rupture, clé essentielle du one man show, nous prouve que Georges Feydeau était bien en avance sur son temps.

Bien qu’il s’agisse d’un seul en scène, ce spectacle respecte à la ligne tous les codes du théâtre de cette époque, en en faisant une pièce de théâtre à part entière. Et pour cause, la mise en scène respecte au mieux l’état d’esprit de Georges Feydeau qui a écrit la plupart de ces monologues pour Coquelin Cadet, sociétaire de la Comédie-Française.

Clément Brun, dans son jeu, est ici fidèle à lui-même à savoir authentique, sensible, spontané, sincère et vrai dans son interprétation, le tout sans aucune fioriture.