On a volé le cadavre du Diable ou l’histoire de Paganini

Rédigé le 29/03/2021
Richard Pogliano


Paganini, le plus grand violoniste de tous les temps.

Niccolo Paganini fut un extraordinaire violoniste, d’une virtuosité à nulle autre pareille. Il révolutionna tous les codes, inventant sans cesse de nouveaux phrasés. Partout où il se produisait, il avait un succès phénoménal, il envoûtait son public. Un très grand concertiste que les Niçois qualifièrent rapidement de diabolique. Car à partir de 1836, Paganini résida à Nice où il mourut en 1840. « Le Diable était mort » et l’évêque de Nice refusa toute inhumation chrétienne…

 

 



L’écrivain et historien, Richard Pogliano, se lance un nouveau challenge… la narration radiophonique sur la radio numerique Flpradio.fr.

Economiste de formation, il est devenu historien par passion, la passion de Nice et du Pays Niçois qu’il n’a jamais quitté.
Depuis plusieurs années cet auteur et conférencier niçois nous régale avec ses livres sur l’histoire, les anecdotes ou autres récits sur Nice, sur son passé, son histoire et les personnages marquants de notre Région.

Il nous conte les petites histoires surprenantes et inconnues de notre région.
Il nous révèle les plis cachés de l’histoire, une histoire faite de rites et croyances, légendes et superstitions, mœurs et coutumes, drames et passions.