Retour à la liste

Arboretum Marcel Kroenlein

Route forestière Roure Alpes-Maritimes

Voir le trajet

A propos de l’Arboretum Marcel Kroënlein
Un arboretum est une collection d’arbres, le témoin et le protecteur de la biodiversité, le témoin de la meilleure entente qui soit entre l’Homme et la Nature.
Un projet novateur
Dans ce lieu hors du temps fut initiée une démarche originale : protéger, accueillir préserver pour les générations futures toutes les essences rares ou en voie de disparition, des montagnes du monde. Près de 400 arbres ont été plantés depuis sa création en 1988, dont près de 137 espèces « exotiques » acclimatées.
Surplombant la vallée de la Tinée et implanté sur 17 hectares entre 1280 et 1722 mètres d’altitude, ce musée vivant de l’arbre constitue un patrimoine essentiel étudié par de nombreuses disciplines. Il est le premier et seul arboretum d’altitude en Europe lié à l’Art.
Ses collections végétales sont uniques : Genévriers, joubarbes, fruitiers anciens, potager expérimental d’altitude et le patrimoine des rosiers botaniques des Alpes maritimes qui poussent ici au pied des épicéas, des grands mélèzes et des pins sylvestres.
Au-delà de la préservation des arbres, « l’Art-boretum » est également un lieu de Culture. Grâce au projet « Art & Arbre », on croise régulièrement sur les chemins des sculptures contemporaines qui habitent ce jardin de montagne et apporte au site une nouvelle dimension.
En fonction des saisons, nous organisons …
  • Des journées à thèmes en lien avec les acteurs locaux et les saisons ... (voir le programme et calendrier sur notre site Internet)
  • Des manifestations culturelles, artistiques et environnementales pour mieux aborder la nature : « les fleurs de mélèzes », « la journée de l’oiseau », la géologie d’une terre de 260 millions d’années, l’entomologie, la biodiversité en montagne, « les journées plantations »  mais aussi « Les Erables », « Le Brame du Cerf », les « Rando-Raquette », les journées « Nature Art & Gastronomie » …
  • Des ateliers pédagogiques autour des cinq sens, des arbres nourriciers, des plantes médicinales, du Land Art …
  • Chaque premier dimanche d’octobre, le vernissage du collectif d’artistes « no-made »
  • Le jardin sonore de Gilles Mottet…
  • La découverte du Dendrochronoscope créé par le Dr. Henri Sandoz
Les activités..
Le site
Lieu : Alpes-Maritimes, Vallée de la Tinée, Commune de Roure
Superficie : 17 hectares
Exposition : A l’adret (versant ensoleillé).
L’Arboretum est longé par le GR5 (Chemin de Grande Randonnée Européen partant de Hollande et arrivant en France, à Nice).
Climat : Véritable carrefour biogéographique, l’ouverture vers la mer offre un microclimat permettant l’introduction et l’évolution d’espèces méridionales
Altitude : 1200 à 1722 m (étage montagnard).
Géologie : Pélites lie-de-vin datant du Permien (260 millions d’années).
La couleur « violette » de ces pélites provient de sa forte teneur en oxyde de fer.
Sol : Acidité PH 5.70
Le village Médiéval de Roure
Vers 1067, dénommé Rora (qui veut dire chêne), Roure, ayant appartenu aux Grimaldi, est un village « tout violet » de la terre aux toits de lauzes des maisons. Ces dernières s’étirent en cirque face à la vallée de la Tinée et laissent découvrir une église baroque. Un peu plus haut existe une petite chapelle abritant la fresque dite du « péché de chair », peinte par Andréa de Cella en 1510. Une curieuse machinerie au cœur du village reliait Roure à St Sauveur elle évoque une compression d’Arman ou « les temps modernes » de Charlie Chaplin.