Confinement : ce qui est ouvert, ce qui est fermé ou interdit

Rédigé le 30/10/2020
Côte Culture


  • Crèches, écoles, collèges et lycées (protocoles sanitaires renforcés)
  • Ehpad et maisons de retraite (visites autorisées)
  • Accueils des services publics (Mairie, La Poste, Pôle Emploi…)
  • Cimetières
  • Frontières intérieures à l’espace européen
  • Parcs et jardins
  • Marchés
  • Commerces essentiels (magasins alimentaires, magasins de réparation, bureaux de tabac, hôtels, banques, blanchisseries, agences d'intérim, pompes à essence, pharmacies, boulangeries...)
  • Les transports en commun
  • La vente à emporter et la livraison de plats à domicile (autorisées)
  • Usines de production
  • Exploitations agricoles

CE QUI EST FERME OU INTERDIT

  • Universités, établissements d’enseignement supérieur (cours en ligne)
  • Rassemblements publics (foires, salons...)
  • Etablissements recevant du public non-indispensables (+ lien de l’arrêté quand il sortira)
  • Bars et restaurants
  • Frontières extérieures (sauf exceptions)
  • Réunions privées
  • Les cinémas, théâtres, salles de concert, musées…

CE QU'IL EST POSSIBLE DE FAIRE

  • Aller travailler
  • Faire ses courses
  • Se rendre à un rendez-vous médical
  • Porter assistance à un proche
  • Prendre l’air dans un rayon d’1 km de son domicile pendant 1h00
  • Assister à un enterrement

DISPOSITIFS GOUVERNEMENTAUX

  • Télétravail (généralisé)
  • Capacité des hôpitaux (10 000 lits de réanimation)Ports et aéroports (tests rapides obligatoires pour toutes les arrivées)
  • Usines, exploitations agricoles, BTP (poursuite de l’activité)
  • Indépendants, commerçants, TPE, PME (plan spécial de soutien en préparation)Pertes des entreprises fermées administrativement (prise en charge jusqu’à 10 000 €/mois)
  • Chômage partiel (pour les salariés et les employeurs qui ne peuvent pas travailler)